1. Accueil
  2. Découvrir vos droits
  3. Maintien du salaire en ALD

Maintien du salaire en ALD

Auparavant, nous avions un seul et unique accord, désormais, il est scindé en deux. La CFDT a signé ces deux accords. Celui sur l’affection longue durée change peu mais cette cotisation est prise en charge par l’employeur, ce qui permet d’avoir de meilleures garanties dans l’autre accord sur la prévoyance des actifs* (décès, invalidité)  sans augmenter la cotisation des salariés.

* https://www.creditdunord-cfdt.org/decouvrir-vos-droits/prevoyance-des-actifs/


ACCORD D’ENTREPRISE SUR LE MAINTIEN DE SALAIRE APPLICABLE AU PERSONNEL EN Affectation de Longue durée (ALD) DU CREDIT DU NORD

Préambule :

La Direction du Crédit du Nord et les organisations syndicales représentatives au sein de l’entreprise ont engagé une démarche d’optimisation du régime de prévoyance applicable à l’ensemble du personnel de la société, qui a conduit, à l’issue de la négociation, à la signature le 15 mai 2019 d’un nouvel accord relatif au régime de prévoyance.

Cette négociation a également abordé le maintien de salaire dû par l’employeur pour les salariés en affection de longue durée objet au Crédit du Nord d’un accord distinct signé le 18 novembre 1998. Au regard des nouvelles règles adoptées, la signature d’un nouvel accord abrogeant l’accord précédent du 18 novembre 1998 s’est avérée nécessaire afin de bien préciser les dispositions applicables dans ce domaine.

C’est dans ce contexte que le présent accord a été conclu.

 

Article 1 – Objet de l’accord et champ d’application

Le présent accord a pour objet de préciser les règles applicables en matière de maintien de salaire dû par l’employeur pour les salariés en arrêt maladie de longue durée (ALD – affection longue durée) tels que définis à l’article 2.

Cet accord se substitue aux dispositions résultant de l’accord collectif du 18 novembre 1998, et le cas échéant de toutes décisions unilatérales ou autres pratiques ou usages mis en place par le Crédit du Nord et applicables à ses salariés en matière de maintien de salaire aux salariés en ALD.

Article 2 – Indemnisation de l’arrêt maladie de longue durée

En cas d’arrêt maladie de longue durée suite à une ALD (au sens des articles L 160-14 alinéa 3 et 4, et L324-1 du code de la sécurité sociale), les salariés ayant plus d’un an d’ancienneté au Crédit du Nord bénéficient, pendant leur absence maladie, du maintien de leur salaire, sous déduction des indemnités journalières versées par la sécurité sociale, et ce, pendant une durée égale à la durée de versement par la sécurité sociale de ses indemnités journalières.

Les modalités de ce maintien de salaire sont reprises dans un tableau récapitulatif annexé au présent accord.

Article 3 – Financement du maintien de salaire

Le Crédit du Nord a décidé de financer partiellement ce maintien de salaire dans le cadre d’un contrat souscrit à cet effet auprès d’un organisme assureur.

En l’occurrence ce financement entrera en vigueur au titre des arrêts de travail supérieurs à 6 mois dans les conditions et selon les principes définis au contrat d’assurance.

Le financement de ce maintien de salaire est assuré par une cotisation à la charge exclusive du Crédit du Nord.

Article 4 – Suivi de l’accord

Le suivi de l’accord fera l’objet d’un point spécifique lors des réunions de la Commission de suivi du régime de prévoyance complémentaire prévu par l’accord d’entreprise sur la couverture prévoyance des actifs du Crédit du Nord en date du 15 mai 2019.

 

Article 5 – Durée de l’accord et délais de préavis

Le présent accord entre en vigueur le 1er janvier 2019. Il est conclu pour une durée indéterminée.

Dans tous les cas, les parties conservent la possibilité à tout moment de demander la révision du présent accord. La(es) demande(s) de révision, accompagnée de la proposition écrite de révision, devra être adressée par lettre recommandée avec A.R. à l’ensemble des signataires.

En outre, le présent accord pourra être dénoncé par l’une ou l’autre des parties concernées sous réserve d’un délai de préavis de trois mois conformément à l’article L.2261-9 du Code du travail.

Le présent accord sera déposé selon les modalités en vigueur à la Direction Régionale des Entreprises, de la Concurrence, de la Consommation, du Travail et de l’Emploi de Paris Ile-de-France (D.I.R.E.C.C.T.E) et en un exemplaire au secrétariat-greffe du Conseil de Prud’hommes de Paris.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.
En savoir plus
La version de votre navigateur est trop ancienne

Vous ne pourrez pas afficher de manière optimale le contenu de ce site. Télécharger

×